Chirurgie

Pourquoi une consultation en chirurgie ?

Le service de chirurgie fonctionne sur rendez-vous 6 jours sur 7 et les chirurgies sont assurées 24h/24 et 7j/7 selon le degré d’urgence et de gravité.

La chirurgie vétérinaire est une discipline qui regroupe :

  • La chirurgie des tissus mous
  • La chirurgie orthopédique ou dite ostéoarticulaire
  • La neuro-chirurgie
  • La chirurgie mini invasive

Avant tout geste chirurgical, une consultation avec le vétérinaire en charge du service sera nécessaire afin de vous donner tous les renseignements sur la nature de la maladie, la chirurgie envisagée ainsi que son pronostic vital et/ou fonctionnel. Le relevé des antécédents médicaux et chirurgicaux de votre chien ou de votre chat l’enregistrement des coordonnées de votre vétérinaire traitant si vous en avez un, un examen complet de votre animal suivi d’examens complémentaires pertinents seront réalisés.

Attention, ces examens nécessitent une anesthésie générale et votre animal doit venir à jeun pour la consultation.

Un diagnostic clair et précis aboutissant à une décision thérapeutique médicale et/ou chirurgicale sera posé.
La mise en place d’un traitement adapté (médical et/ou chirurgical) pour votre chien ou votre chat sera proposée. Systématiquement, un devis sera établi et un contrat de soins devra être signé avant que l’animal soit hospitalisé. D’autre part, un acompte selon le montant du devis proposé, sera demandé dès l’hospitalisation de votre animal.

Ensuite l’ensemble des informations sera transféré à votre vétérinaire traitant, garantissant ainsi une continuité des soins.

L’ensemble du service de Chirurgie est formé à la prise en charge de la douleur, condition sine qua non à une évolution favorable de la maladie et à une guérison rapide de votre animal. Dans ce sens, le service de Chirurgie travaille en étroite collaboration avec le service de Soins intensifs afin de gérer au mieux le réveil et la surveillance des animaux opérés.

1. Tissus mous

La chirurgie vétérinaire des tissus mous est une activité en plein essor grâce aux récents progrès de la Médecine interne.
De plus en plus de maladies nécessitant un traitement chirurgical sont diagnostiquées grâce à la précision des différents examens complémentaires (imagerie notamment).

Qu’est-ce que la chirurgie vétérinaire des tissus mous ?

Elle se définit par opposition à la chirurgie orthopédique (tissus durs).
Elle regroupe les chirurgies ORL, thoraciques (cardiovasculaire, pulmonaire, médiastinale, pleurale…), abdominales (gastro‐intestinale, hépatique, urogénitale…), oncologiques, cutanées et reconstructrices.
Nos chirurgiens ainsi qu’une équipe pluridisciplinaire, prennent en charge l’animal en amont (étape diagnostique et réanimation préopératoire) et en aval (hospitalisation, prise en charge post‐opératoire, gestion de la douleur) de l’intervention chirurgicale.

Pour quelles raisons faut-il consulter un spécialiste en chirurgie des tissus mous ?

Si votre vétérinaire traitant a diagnostiqué une maladie qui nécessite soit notre avis, soit nos compétences chirurgicales.
Pour poser l’indication opératoire, il est possible que certains examens complémentaires préalables vous soient proposés :
bilan préanesthésique (bilan sanguin, échographie cardiaque), examens d’imagerie médicale (échographie, radiographie, scanner) dans le cadre par exemple, d’un bilan d’extension d’une tumeur.

– Si l’équipe de vétérinaires internistes a diagnostiqué une maladie nécessitant une intervention chirurgicale :

Exemples de Chirurgie ORL :

Traitement de l’aspergillose nasale
Exérèse du conduit auditif et bullectomie
Correction du syndrome obstructif des voies respiratoires des races brachycéphales (voile du palais, sténose des narines, éversion des saccules laryngés,…)
Mise en place de stent endotrachéal pour collapsus de la trachée

Exemples de Chirurgie cardiothoracique :

Ligature lors de persistance du canal artériel
Péricardectomie
Lobectomie pulmonaire
Exérèse de masses médiastinales

Exemples de Chirurgie abdominale :

Biopsie de foie, de pancréas, de rein
Entérotomie, entérectomie
Ligature d’un shunt porto-systémique
Chirurgies des voies biliaires : cholécystectomie, cholécystoduodénostomie…
Hernie périnéale
Gastropexie préventive

Exemples de Chirurgie uro-génitale /

Ovariectomie
Ré-implantation d’un uretère ectopique
Chirurgie de l’incontinence sphinctérienne
Chirurgie prostatique (kyste, abcès, …)

Exemples de Chirurgie cutanée :

Chirurgie cutanée avec reconstruction par lambeau ou greffe de peau
Reconstruction de la paroi thoracique ou abdominale sur tumeur ou autre

Les temps forts d’une chirurgie des tissus mous

Votre animal doit être à jeun depuis la veille au soir.
La maladie, la chirurgie, les complications possibles, les risques anesthésiques et opératoires sont expliqués aux propriétaires à la suite de la consultation. 
Un devis chirurgical est établi systématiquement.

Les étapes de la chirurgie des tissus mous :
Préparation du site chirurgical
Réalisation de l’intervention chirurgicale proprement dite
Passage en salle de réveil avec contact téléphonique du propriétaire juste après la chirurgie
Transfert du patient en hospitalisation (chenil long séjour ou chatterie) dès que son état est stabilisé : des nouvelles sont données quotidiennement par l’équipe soignante
Sortie dès que l’état général le permet
Compte rendu de la consultation, de la chirurgie et de l’hospitalisation à votre vétérinaire traitant garantissant une bonne continuité des soins pour votre chien ou chat.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour tout renseignement !

2. Chirurgie orthopédique et traumatologie

L’orthopédie est au cœur de l’activité chirurgicale. 
Cette spécialité chirurgicale s’articule autour d’examens préopératoires précis (radiographie, scanner, arthroscopie), d’un plateau technique chirurgical complet et d’une hospitalisation performante.

Qu’est-ce que l’orthopédie/traumatologie vétérinaire ?

L’orthopédie/traumatologie se consacre à l’étude des maladies de l’appareil locomoteur : os, articulations, muscles, tendons, ligaments… 
Chez les chiens et les chats, ces affections sont fréquentes, entrainant douleur, boiterie, difficultés pour se déplacer.

Pour quelles raisons consulter en orthopédie ?

Si votre vétérinaire traitant a mis en évidence un problème orthopédique qui nécessite un avis spécialisé ou la réalisation d’examens complémentaires spécifiques (radiographies, arthroscopie, scanner, échographie)

Si votre chien ou votre chat présente des signes d’atteinte orthopédique : il boite, a des difficultés pour marcher, courir, se lever, ou encore sauter

Si votre chien ou votre chat a eu un traumatisme, un accident : il a une fracture, une luxation, une entorse… il est dans l’incapacité de se déplacer

Si votre chien ou chat appartient à une race « à risque » et qu’un dépistage de certaines maladies est nécessaire : dysplasie de la hanche, ostéochondrite disséquante de l’épaule, non-union du processus anconé, fragmentation du processus coronoïde

Si votre chien a une arthrose avérée

Exemples de chirurgies orthopédiques réalisées :

Traitement des ruptures du ligament croisé antérieur (LCA) du genou : ligamentoplastie intra articulaire ou extra-articulaire, ostéotomies proximales tibiales (TPLO) ; chirurgie de la luxation de rotule
Traitement de la dysplasie de la hanche : symphysiodèse, ostéotomie du bassin (double ou triple), arthroplastie par exérèse de la tête et du col fémoral
Chirurgie articulaire du coude et de l’épaule : retrait d’un processus coronoïde fragmenté, curetage de lésions d’ostéochondrite disséquante (OCD). Certaines chirurgies articulaires sont réalisées à la faveur d’une arthroscopie (cf chirurgie mini-invasive)
Traitement des instabilités articulaires, arthrodèses.
Ponction articulaire d’un genou chez un chien suspect de polyarthrite

Pour quelles raisons consulter en traumatologie ?

Si votre chien ou votre chat a eu un traumatisme, un accident : il a une fracture, une luxation, une entorse… il ne pose plus la patte, il ne peut plus se lever !

La traumatologie conjointement à l’orthopédie est au cœur de l’activité de plusieurs vétérinaires.
Cette spécialité chirurgicale s’articule autour d’examens préopératoires précis
(radiographie, scanner, arthroscopie), d’un plateau technique chirurgical complet et d’une hospitalisation performante.

Exemples de chirurgies orthopédiques réalisées :

Réduction des fractures par utilisation de matériel d’ostéosynthèse : fixateurs externes, plaques, vis, broches, clous, cerclages…

Les temps forts d’une chirurgie d’orthopédie/traumatologie
Préparation du site chirurgical
Réalisation de l’intervention chirurgicale proprement dite
Passage en salle de réveil : contact téléphonique du propriétaire juste après la chirurgie
Transfert du patient en hospitalisation (chenil long séjour ou chatterie) dès que son état est stabilisé : des nouvelles sont données quotidiennement par l’équipe chirurgicale
Sortie dès que l’état général le permet
Compte rendu de la consultation, de la chirurgie et de l’hospitalisation à votre vétérinaire traitant garantissant une bonne continuité des soins pour votre chien ou chat.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour tout renseignement !

3. Neurologie

La neurologie vétérinaire comporte la neurologie médicale, domaine du neurologue, et la neurologie chirurgicale, domaine du neuro-chirurgien.

La neurologie médicale prend en charge les affections du système nerveux dont le traitement est a priori médical : il s’agit le plus souvent des maladies de l’encéphale (cerveau, cervelet et tronc cérébral), de la moelle et des nerfs périphériques.

La neurologie chirurgicale prend en charge les affections du système nerveux qui se résolvent grâce à une intervention chirurgicale : il s’agit le plus souvent des affections de la colonne vertébrale qui entraînent une compression de la moelle (hernies discales en particulier).

La chirurgie neuro-rachidienne vétérinaire (neuro-chirurgie) est une activité en plein développement grâce aux progrès de l’imagerie. 
De plus en plus d’affections de la colonne vertébrale nécessitant un traitement chirurgical sont diagnostiquées grâce à la précision des différents examens complémentaires (myélographie, scanner, myéloscanner).

Qu’est-ce que la chirurgie neuro-rachidienne vétérinaire ?

La chirurgie neuro-rachidienne se réfère à la chirurgie de la colonne vertébrale (disques, vertèbres, méninges, moelle épinière…).
L’équipe chirurgicale déterminera s’il y a indication opératoire et, dans ce cas, réaliser l’intervention chirurgicale dans la foulée.

Pour quelles raisons consulter en neuro-chirurgie ?

Si votre vétérinaire traitant a diagnostiqué une atteinte neurologique qui nécessite soit notre avis soit nos compétences chirurgicales.

Si votre chien ou votre chat présente : des troubles de l’équilibre (ataxie), une faiblesse des membres, une perte de tonus musculaire une fonte musculaire, une paralysie d’un ou de plusieurs membres des douleurs aiguës lors de certains mouvements

Exemples de chirurgies neuro-rachidiennes :

chirurgie des hernies discales : hémilaminectomie, foraminotomie, corpectomie,
chirurgie des instabilités vertébrales : instabilité atlanto-axiale, instabilité cervicale caudale (syndrome de Wobbler)
chirurgie du syndrome « queue de cheval » 
chirurgie des fractures et luxations vertébrales
chirurgie des tumeurs (tumeurs méningées, tumeurs extra-durales…)

Les temps forts d’une chirurgie neuro-rachidienne

Les principales étapes sont les suivantes :
L’explication de l’intervention chirurgicale (technique utilisée, bénéfices attendus, complications possibles…) l’établissement d’un devis
Préparation du site chirurgical
Réalisation de l’intervention chirurgicale proprement dite
Passage en salle de réveil : contact téléphonique au propriétaire juste après la chirurgie
Transfert du patient en hospitalisation (chenil long séjour ou chatterie) dès que son état est stabilisé : des nouvelles sont données quotidiennement par l’équipe chirurgicale
Sortie dès que l’état général le permet
Compte rendu de la consultation, de la chirurgie et de l’hospitalisation à votre vétérinaire traitant garantissant une bonne continuité des soins pour votre chien ou chat.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour tout renseignement !

4. Chirurgie Mini-invasive

La chirurgie endoscopique mini-invasive est une chirurgie guidée par endoscopie. Cette technique novatrice et beaucoup invasive que les chirurgies classiques, montre de nombreuses indications chez les chiens et chats tout comme chez l’être humain.

Qu’est-ce que la chirurgie endoscopique mini-invasive vétérinaire ?
Pour quelles raisons avoir recours à la chirurgie mini-invasive ?

Exemples de chirurgie endoscopique mini-invasive pratiquées

Les temps forts d’une intervention de chirurgie endoscopique mini-invasive

Votre animal doit être à jeun depuis la veille au soir.
Les principales étapes sont les suivantes :
L’explication de l’intervention chirurgicale (technique utilisée, bénéfices attendus, complications possibles…)et l’établissement d’un devis
Préparation du site chirurgical
Réalisation de l’intervention chirurgicale proprement dite
Passage en salle de réveil : contact téléphonique au propriétaire juste après la chirurgie
Transfert du patient en hospitalisation (chenil long séjour ou chatterie) dès que son état est stabilisé : des nouvelles sont données quotidiennement par l’équipe chirurgicale
Sortie dès que l’état général le permet
Compte rendu de la consultation, de la chirurgie et de l’hospitalisation à votre vétérinaire traitant garantissant une bonne continuité des soins pour votre chien ou chat.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour tout renseignement !

 

Le vétérinaire en charge du service de Chirurgie au CHV Lorrainevet

Dr ROCHEREAU Philippe

Diplômé de l’ENVA

✉️